Saboterie

Label Entreprise du Patrimoine Vivant

Logo EPVAu mois de novembre 2014, la Saboterie de Cornouaille a été récompensée par le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV). Ce label officiel est une marque de reconnaissance de l’État, délivré sous l'autorité du Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, pour une période de cinq ans.
Il rassemble des fabricants attachés à la haute performance de leur métier et de leurs produits, et récompense l’excellence artisanale et industrielle du fabriqué en France.

Le label EPV a été remis officiellement le 17 décembre 2014, à Riec-sur-Bélon, par M. Yves Jaffré, conseiller général du Finistère. (Articles parus dans Le Télégramme et Ouest-France).

Je tiens à remercier chaleureusement, tous les soutiens reçus lors de ma candidature et, en particulier, tous les visiteurs de la saboterie et les internautes qui ont signé les lettres de soutien à la Saboterie de Cornouaille.

Claude Pelletier

Sabots bretons… nouvelle génération !

Source WlkimediaReportage consacré à la saboterie de Cornouaille extrait de l'émission "C'est au programme", diffusé sur France 2 le 22 juin 2017.

 

Soutien à la saboterie

Signature d'un sabot

Le métier de sabotier est en déclin depuis la première moitié du XXe siècle. Il n'est pas loin le temps où chaque village breton abritait une saboterie et son savoir-faire. Aujourd'hui, la Saboterie de Cornouaille est la dernière en activité dans le Finistère et il en reste seulement une dizaine en France.

Le métier de sabotier est un Métier d'art faisant partie du Patrimoine Vivant en Bretagne et il ne faut pas que ce savoir-faire disparaisse.

Si vous souhaitez vous associer à la démarche de Claude Pelletier afin de faire perdurer la Saboterie de Cornouaille et le savoir-faire du métier de sabotier, vous pouvez lui apporter votre soutien en complétant le formulaire ci-dessous.

N'hésitez-pas à laisser un petit commentaire ou une proposition !

 

[*] champs obligatoires
[1] informations non publiées
Nom PrénomVilleCommentaire ou proposition
Quémener Marc
Quimperlé
Petitions by Great Joomla!

Météo à la carte sur France 3

Source WlkimediaUn reportage sur la Saboterie de Cornouaille a été diffusé le 14 avril 2016 sur France 3 dans l'émission "Météo à la carte".

En conservant la météo comme fil rouge de l'émission, le reportage montre le travail du sabotier et détaille la fabrication d'un sabot du tronc d'arbre jusqu'au produit fini.


La fabrication des sabots de bois

 

grumes

 
creuseuse
Sabotier est le seul métier utilisant du bois vert (sous sève). En Bretagne, la fabrication se fait traditionnellement à partir de grumes de hêtre.
Elles sont tout d'abord débitées au moyen de tronçonneuses et scie à ruban.
 
 
Ensuite interviennent les machines à sabots proprement dites, machines qui existent depuis plus de 100 ans. La tailleuse façonne l'extérieur du sabot, tandis que la creuseuse vide l'intérieur.
sabot-vert
 
Bride
 
Les sabots peuvent être vendus à l'état brut mais bénéficient généralement d'une finition.
 
Ils sont d'abord peints ou teintés puis vernis ; vous pouvez contacter le sabotier pour toute couleur à la demande. Une bride de cuir et une garniture de caoutchouc viennent ensuite compléter la fabrication.
Après finition de la partie bois, le sabot est séché traditionnellement au dessus du feu alimenté par les copeaux de bois vert. En Bretagne, les sabots sont donc fumés ce qui aide à la conservation, et cela de manière naturelle.  
 
 
 

Pour compléter voici d'autres photos montrant les différentes étapes de la fabrication des sabots.

Photos de Laureen Keravec

 
 

Carnets de campagne sur France Inter

Source WlkimediaLe 09 novembre 2015, la Saboterie de Cornouaille était à l'honneur dans l'émission de radio Carnets de campagne sur France Inter.
Ce programme quotidien, présenté par Philippe Bertrand, est consacré aux initiatives locales qui mettent en avant le dynamisme économique des régions.

Vous pouvez écouter les 7 mn de ce reportage en cliquant ci-dessous :

 

Revue de presse

Voici quelques articles parus ces dernières années et consacrés à la Saboterie de Cornouaille :

 Affiche Rencontre artisanale

 

Rencontre artisanale du 17 septembre 2016

Article paru dans Le Télégramme le 20 septembre 2016.

Article Le Télégramme

Article Ouest-France

 

Les rendez-vous de l'éco

Afin de promouvoir leurs savoir-faire, un noyau dur d'artisans, articulé autour de la saboterie de Claude Pelletier, tend la main à celles et ceux intéressés par la transmission...

Article paru dans Ouest-France le 25 janvier 2016.

Auteur : Jean Rioufol

Affiche Rencontre artisanale

 

Rencontre artisanale du 19 septembre 2015

Présentation de la Saboterie de Cornouaille

Articles parus dans Ouest-France et Le Télégramme le 20 et 21 septembre 2015.

Article Ouest-FranceArticle Le Télégramme

Article Le Télégramme

Artisanat. L'irréductible sabotier riécois

Présentation de la Saboterie de Cornouaille

Article paru dans Le Télégramme le 11 août 2015.

Auteur : Marie Fidel

   

Article EPV Le TélégrammeLabel "Entreprise du patrimoine vivant" : l'excellence du savoir-faire

Article paru dans Le Télégramme le 17 décembre 2014 à l'occasion de la remise officielle du label EPV à la Saboterie de Cornouaille.

Texte et photo : Hubert Nescop

Article EPV Ouest-FranceUn label "Entreprise du patrimoine vivant" pour la saboterie de Cornouaille

Article paru dans Ouest-France le 17 décembre 2014 à l'occasion de la remise officielle du label EPV à la Saboterie de Cornouaille.

Texte et photo : Olivier Parc

   

Hebdo du FinistèreClaude Pelletier : le dernier des sabotiers

Article paru dans le numéro du 13 décembre 2013 de "L'Hebdo du Finistère - Le Courrier - Le Progrès"

Vous pouvez consulter l'article au format PDF en cliquant sur l'image à gauche ou ici pour consulter l'article en ligne sur le site du magazine.

Magazine VillageA pied sec

Article paru en décembre 2013 dans le magazine Village.

Texte : Christine Durand.
Photo : laureenkeravec.jimdo.com
   
 Article Le Télégramme  

Riec-sur-Bélon. La dernière saboterie finistérienne sauvée

Reprise de la saboterie de Riec-sur-Bélon par Claude Pelletier.

Article paru dans Le Télégramme le 12 octobre 2011.

 

Page 1 sur 2

Joomla templates by Joomlashine